LexisNexis Maroc et Afrique

Publication du rapport annuel de Bank Al-Maghrib au titre de l’année 2021

Le rapport annuel de Bank Al-Maghrib sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2021 a été présenté à Sa Majesté le Roi Mohammed VI par Monsieur Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib le samedi 30 juillet 2022.

Dans un communiqué de la Banque centrale, il est reproduit l’essentiel de l’allocution de Monsieur le Wali de Bank Al-Maghrib devant Sa Majesté et est précisé la substance du rapport.

Au niveau des réalisations, il y est notamment indiqué :

  • la réalisation en 2021 par l’économie marocaine d’une croissance de 7,9% malgré une conjoncture internationale difficile ;
  • l’enregistrement, par les échanges extérieurs, d’une amélioration remarquable ;
  • l’amélioration des transferts des marocains résidants à l’étranger qui ont atteint un niveau record de 93,7 milliards de dirhams, permettant ainsi de contenir le déficit du compte courant à 2,3% du PIB ;
  • que les avoirs officiels de réserve de Bank Al-Maghrib se sont établis à l’équivalent de 6 mois d’importations ;
  • que l’inflation est ressortie à 1,4% au lieu de 0,7% une année auparavant, essentiellement sous l’effet des pressions d’origine externe ;
  • le maintien, par Bank Al-Maghrib, de l’orientation accommodante de sa politique monétaire et la reproduction des mesures mises en place en 2020 dans le cadre de la réponse à la crise ;
  • la poursuite par la Banque de ses efforts visant à sensibiliser les acteurs économiques notamment les petites et moyennes entreprises aux risques de change, à un moment où le cours du dirham est resté à l’intérieur de la bande de fluctuation ;
  • la résilience, grâce à une mobilisation exceptionnelle sous le leadership de Sa Majesté, de l’économie nationale qui a conduit à réussir à résister à la crise et à assurer un retour sans heurt à la normalité de l’activité économique et sociale.

Sur le plan des recommandations, le rapport indique :

  • l’impératif pour les autorités publiques de donner la visibilité nécessaire pour redynamiser l’investissement privé et renforcer l’adhésion à l’action publique, avec plus de transparence dans le processus de décision, une communication claire sur les choix opérés et des évaluations régulières et objectives de leur mise en œuvre ;
  • la redynamisation de certains chantiers en cours, parmi lesquels celui de l’éducation et de la généralisation de la protection sociale, ceux des régimes de retraite et celui de la refonte du secteur des entreprises et établissements publics ;
  • l’impératif d’un changement de paradigmes en matière d’élaboration des politiques de lutte contre le changement climatique ;
  • la mobilisation derrière Sa Majesté dans un élan et un esprit dans lesquels l’intérêt national doit primer sur toute considération personnelle, catégorielle ou partisane, et ce en vue de la concrétisation tant attendue de l’ambition de hisser le Maroc au rang des pays émergents.

Source : Bank Al-Maghrib, Rapport annuel au titre de l’année 2021, Communiqué, 30 juill. 2022 : https://www.bkam.ma/Communiques/Communique/2022/Rapport-annuel-de-bank-al-maghrib-au-titre-de-l-annee-2021

Pas encore utilisateur Lexis®MA ?  Réservez immédiatement votre démonstration sur Demande de démo LexisMA

Pour découvrir davantage d’actualités et d’autres contenus juridiques disponibles, rendez-vous sur LexisMA.com

Ajouter un commentaire