LexisNexis Maroc et Afrique

Quelques caractéristiques des votants aux élections de 2021 selon une note d’information du Haut-commissariat au plan

À l’occasion des triples élections législatives, régionales et communales qui se sont déroulées le 8 septembre 2021, le Haut-commissariat au plan (HCP) a présenté quelques données relatives au paysage électoral de 2021. Il s’agit, notamment, d’une analyse de la population marocaine en âge de voter en mettant l’accent sur les primo-votants.

La population en âge de voter s’élève à près de 25,226 millions de Marocains (contre 23,211 millions en 2016, avec une différence de 2 millions) ce qui représente 69,5 % de la population totale du Maroc, dont un peu plus de la moitié sont des femmes (12,801 millions, soit 50,7 %). Ces électeurs potentiels seraient en majorité des citadins avec un effectif de 16,683 millions représentant 66,1 % de l’ensemble de l’électorat de 2021.

Selon les listes électorales arrêtées au 31 juillet 2021, on compte 17,509 millions de personnes inscrites à ces listes, soit un taux d’inscription de 69,4 %. Ce taux est plus élevé en milieu rural (8,054 millions d’inscrits, soit 94,3 %), qu’en milieu urbain (9,455 millions d’inscrits, soit 56,7 %). Selon le genre, il y a plus d’hommes inscrits (9,455 millions d’inscrits, soit 76,1 %) que de femmes (8,054 millions d’inscrites, soit 62,9 %). Également, à mesure que l’âge augmente, le taux d’inscription s’élève, passant de 33,6 % pour les 18-24 ans à 94,4 % pour les 60 ans et plus.

Graphique 1 : Taux d’inscription aux listes électorales (en %)

Chaque nouvelle élection est l’occasion d’un renouvellement générationnel du corps électoral. Les primo-votants comptent 3,002 millions d’individus et constituent près de 11,9 % de la population en âge de voter. Il s’agit des jeunes entre 18 et 22 ans qui auront, à cette échéance, atteint, pour la première fois, l’âge de voter. Parmi ces primo-votants on compterait 1,473 millions de femmes (49,1 %) et 1,792 millions de citadins (59,7 %).

Selon les régions, le Grand Casablanca-Settat concentre près du cinquième (19,1 %) des primo-votants. La région de Marrakech-Safi vient en seconde position (13,6 %), suivie par Rabat-Salé-Kénitra (13,1 %) et Fès-Meknès (12,2 %). En revanche, les régions de Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Ed Dahab enregistrent les proportions les plus faibles, respectivement 1,3 %, 1,1 % et 0,5 % de l’ensemble des primo-votants.

Près de 9 primo-votants sur 10, soit 88,9 %, sont célibataires, 98,6 % parmi les hommes et 79 % parmi les femmes. Alors que la part des mariés est de l’ordre de 10,8 %, elle est de 20,3 % pour les femmes contre 1,4 % pour les hommes.

Selon le niveau d’instruction, un peu plus de la moitié des primo-votants (55,1 %) ont le niveau secondaire (collégial avec 25,1 % et qualifiant 30 %), 24,5 % ont le niveau supérieur, 16,2 % ont le niveau primaire et 3,5 % n’ont aucun niveau d’instruction.

Selon l’enquête nationale sur l’emploi, au deuxième trimestre de 2021, on compterait parmi les primo-votants près de 18,9 % d’actifs occupés, 18,4 % de femmes au foyer et 51,6 % d’élèves ou étudiants.

En outre, près de trois primo-votants sur dix (29 %) au niveau national ne travaillent pas, ne sont pas à l’école et ne suivent aucune formation. Près de 72 % d’entre eux sont des filles. En milieu rural, environ 81 % de cette catégorie sont des jeunes filles.

Le taux d’emploi des primo-votants, quant à lui, est de 18,9 % (29,4 % parmi les hommes contre 8,3 % parmi les femmes). Ce taux est plus élevé en milieu rural (31,7 %) qu’en milieu urbain (11,2 %).

Graphique 2 : Taux d’emploi et taux de chômage des primo-votants (en %)

Au niveau national, les primo-votants actifs occupés sont plus présents dans le secteur de « l’agriculture, la forêt et la pêche » avec une part de 49,8 % de l’emploi de cette catégorie. Le secteur des « services » constitue le deuxième secteur pourvoyeur d’emplois avec une proportion de 29,3 %, suivi de l’industrie y compris l’artisanat (10,9 %) et des BTP (10,1 %).

La catégorie des primo-votants reste plus touchée par le chômage, avec un taux de chômage qui atteint 30,1 % ; les femmes plus que les hommes, avec des taux de chômage respectifs de 35,4 % et de 28,5 %. Dans les villes, le taux de chômage de cette catégorie atteint plus du triple de celui atteint dans les campagnes avec respectivement 47 % et 14 %.

Source : Haut-commissariat au plan, Notes d’information, « Quelques caractéristiques des primo-votants aux élections de 2021 », 7 sept. 2021

Consulter ici la note d’information du HCP dans son intégralité.

Pour découvrir davantage d’actualités et d’autres contenus juridiques disponibles, rendez-vous sur LexisMA.com

Pas encore utilisateur Lexis®MA ?  Réservez immédiatement votre démonstration sur Demande de démo LexisMA

Ajouter un commentaire